Accueil > Fabrique de biens communs > La vie de la coopérative > Après l’incendie : la possibilité du phénix

Après l’incendie : la possibilité du phénix

mercredi 29 février 2012, par baraka

Le 29 février vers trois heures du matin, un incendie volontaire parti de l’extérieur du bâtiment a sérieusement endommagé Baraka. L’activité est interrompue pour plusieurs mois. Nous traversons un moment délicat.
Notre désir intact de fabriquer des biens communs dans un quartier sensible, les très nombreuses marques de soutien et de solidarité, les engagements et les propositions d’aide aussi, nous amènent à penser reconstruction et nouveau départ.
Nous travaillons sur plusieurs hypothèses en tâchant de considérer finalement cette épreuve comme une opportunité d’aller plus loin plutôt que comme un point d’arrêt.
Si vous avez envie de participer à l’écriture du nouveau départ de Baraka, écrivez-nous et/ou inscrivez-vous à la newsletter. Plus que jamais, cette aventure ne vaut que si elle est collective. A bientôt.

Pour les 90 sociétaires, Pierre Wolf, gérant de la Scic Baraka.