Accueil > Fabrique de biens communs > Le projet, le bâtiment et son histoire > Confort, santé, environnement

Confort, santé, environnement

mercredi 13 mars 2013, par baraka

Tous les détails sur le système constructif de l’immeuble Baraka de Roubaix : fondations, structure, isolation, étanchéité, toiture, électricité…

Fondations

Fondations en béton armé, isolées par l’extérieur, intégrant une citerne de stockage de l’eau de pluie. Dalle et chape en béton de chaux chanvre. Semelles périphériques en parpaings de pierre ponce (du type de cogéblocs produits à Dunkerque).

Structure

Ossature bois, planchers bois massif, charpente bois massif (planches clouées). Le choix du bois massif permet la mise en oeuvre d’un grand volume de bois en petite section issu de forêts locales. En plus des caractéristiques de solidité, de confort hygrothermique et acoustique, cette présence de bois fait de l’immeuble un véritable puit de carbone. Avec sa
seule structure (les menuiseries, l’escalier en bois ne sont pas comptés), l’immeuble Baraka contient environ 300 dm3 de bois par m2 de SHAB .

Isolation

Bottes de paille, insufflation de ouate de cellulose et pose de laine de lin ou de chanvre pour traiter les points particulier et neutraliser les ponts thermiques.

Étanchéité à l’air

Enduits intérieurs en terre chaux, emballage par film freine vapeur.

Menuiseries extérieures

Bois de pays, vitrage performant, pose en pré-cadre isolé.

Protection solaires

Éléments de la modénature de façades, débordants au dessus des baies d’un quart de leur hauteur. Végétalisation de la toiture et de la modénature de façade : absorption du rayonnement et ombre portée sur la construction.

Toiture

Une partie de la toiture accueille des dispositifs de panneaux solaires, une autre est végétalisée (végétalisation extensive). La partie principale est traitée en toiture terrasse. Ses acrotères sont des jardinières cultivables qui servent de garde corps, et elle supporte de nombreux bacs de jardinage dont la taille, la disposition et le degré de mobilité seront définis avec les usagers au cours de l’étude.

Menuiseries intérieures recyclées

Les portes intérieures, baies de second jour et le petit ouvrage de mobilier intégrés seront réalisés à partir d’éléments récupérés et recyclés.

Cloisons intérieures, plaquerie, peinture

Les parois seront à ossature bois, porteuse ou non, elles seront recouvertes de panneaux de gypse renforcé. Les murs extérieurs en paille seront enduits à l’intérieur avec de la terre et de la chaux ou bien emballés d’un film freine vapeur puis recouvert d’un panneau de gypse renforcé. Les éléments nécessitant d’être peints le seront avec des peintures à solution aqueuse et garantissant une faible émission de COV

Sols

Les sols seront réalisés en carrelage au rez-de-chaussée et en linoléum à l’étage. Les sols souples issus de la pétrochimie seront refusés.

Ascenseur

L’ascenseur sera conventionnel. La législation en vigueur préconise une ventilation de la cage, et il faudra trouver un moyen de ne pas pénaliser l’étanchéité à l’air (ce point sera étudié attentivement lors de l’étude thermique). On cherchera aussi s’il est possible de trouver une alternative à la cage en béton armé.

Plomberie

Les limiteurs de pression et mousseurs seront généralisés. Les chasses d’eau seront alimentées en eau de pluie, avec une double commande. La production d’eau chaude sanitaire sera réalisée par des capteurs solaires thermiques en toiture.

Électricité, connectique

L’immeuble baraka comprendra un équipement connectique assez développé (internet câble à tous les étages). L’éclairage artificiel sera composé de luminaires à faible consommation et de LED. Un système de goulotte concentrera tout le câblage en applique sur les murs, de sorte à préserver l’étanchéité à l’air, de faciliter la pose et l’entretien et de permettre l’évolution des câblages.

Ventilation

Système de ventilation naturelle assistée avec dispositif de double flux et récupération de la chaleur de la cuisine, en fonction de l’étude thermique.

Portfolio